Le politique sulfureux

 

Il tangue dans la mouvance et brûle à petit pas 

Ses convictions en France se perdent dans les ébats 

D'une gauche insipide qui crève le cœur de ceux 

Qui finissent livides, féroces et malicieux 

 

L'austère politicien est capté par l'argent  

Reptile et draconien, il subtilise le temps 

Pour envoyer les sbires et faire le sale travail

marcher sur le bitume sans pensées en sans failles  

 

Militant averti dans l'antre de ses jours

Les salons parisiens se remplissent de velours

A force de défendre la veuve et l'orphelin

Le député pourfend dans le vide et le dédain

 

Persuadé que son œuvre restera dans le temps

Il transforme son destin sous les traits indigents

Nombril sulfureux et pouvoir délétère

Il campe avec sérieux le rôle de débonnaire

 

Les applaudissements fusent de cette cours solitaire

Qui malgré tout diffuse la voix du militaire

Il a changé de ton, et son costume nouveau

Insulte l'ancien veston qui est parti dans l'eau

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire