J'étais militant

 

Voici la raison de mon parcours

Voila la déraison de mon humour

Je vous prie de lire ce délicat parchemin

Pour que s’éveille la fée du matin

 

J’accorde les temps composés dans une dimension électrique

Et je reçois une décharge à caractère lubrique

L’éclat de mon œil se rue vers le roi  Shadock

Les escaliers pour monter s’entrechoquent dans mon paddock

 

Immobile et réaliste j’aperçois la foule qui revendique et qui crie

A quoi s’abandonne l’esprit du pouvoir lorsque le média nous décrit

Comme des « has been » représentants la politique d’antan

Aujourd’hui il est préférable d’être flexible que manifestant

 

Jean–Louis  est entrain de pâlir son esprit d’écolier

Il est  étudiant  et très souvent  fichier

Eternelle turpitude de l’indélicate puissance

Qui consiste à nous écraser  sans aucune chance de résurgence

 

Les drapeaux délicats sont portés par des militants fatigués

Qui font des ronds sans pour autant être écoutés

Un parterre de condés surveille l’instant de révolte

Qui se termine par un brouhaha et une logique désinvolte

 

Pas assez engagé pas assez poétique, le cortège s’effiloche

et chacun reprend  ses valises pleines de souffrances et de promesses fantoches

Les parfums de changement s’évaporent  dans l’oubli et l’histoire

La mécanique politique s’enfonce dans des tourments  dérisoires

 

Ambulance titubant dans un contexte de motions

On se compte et on élimine l’indécente opposition

On organise la fausse démocratie dans une fournaise frénétique

Et surgit le patron d’une organisation terne et clanique

 

Je vais et je vends la carte politique à des clacs et des clics

En m’assurant d’éviter d’enrôler  trop d’esprits bucoliques

Qui pourraient remettre en cause mon autorité affirmée

Je deviens chef et mes « fidèles » seront de simples piliers

 

Mon trône est délavé d’idées et de débats mais j’ai gagné

Seul et entouré de mes conseillers aux diplômes surbookés

Il va de soi que je suis installé pour un mandat bétonné

Je ne suis plus militant mais un élu aux habits écharpés

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire